Il était une fois, une petite fille qui n'arrêtait pas de parler.

Dés petite elle s'était mise à parler, d'abord grâce à son propre langage composé de "gala gala gala", puis agrémenté de quelques mots compréhensibles de tous, ou presque, et enfin, et depuis un an maintenant, de mots et phrases.

Cette petite fille avait toujours quelque chose à raconter, une question à poser, un point de vue à exposer,
une action à expliquer.
Quel que soit le moment de la journée, elle discutait.
Qu'elle soit fatiguée ou non, enjouée ou non, en train de jouer ou non, rassasiée ou non, même malade elle parlait.
Que son auditoire soit fatigué ne la dérangeait absolument pas, au contraire c'était à croire qu'elle prenait plaisir à le rendre encore plus ivre de paroles.

Que son auditoire lui demande de se taire ne l'intéressait pas, d'autant qu'elle savait que parmi son auditoire se trouvait sa première fan, celle qui ne se lassait pas, qui ne lui demandait pas de se taire, ni de parler moins fort, celle qui buvait ses paroles, celle qui ne savait pas parler et à qui elle se devrait de lui apprendre.

Cette petite fille c'est ma grande et sa première fan c'est sa soeur !
blablabla
On est mal on est mal!