Je ne vais pas le cacher, j'ai peur.
Peur de prendre les transports en commun avec mes filles, peur de me rendre dans les grands magasins, peur de tous ces lieux très touristiques ou moins, peur pour leur avenir, peur de demain, ...

Mais hier soir mon homme a tenu à ce que nous allions montrer la Tour Eiffel éclairée de bleu, de blanc et de rouge aux filles.

Je suis descendue sans manteau pour aller dans la voiture.
Je n'imaginais pas une seconde qu'il voulait qu'on y aille "vraiment".
Et puis il m'a dit "je ne fais pas une heure de voiture pour 10kms (merci la région parisienne) juste pour prendre une photo de la voiture est partir"
Ah oui pas con ...

Alors nous avons garé la voiture et nius sommes sortis, nous n'étions pas les seuls à faire ça.
Nous avons avancé du côté du Champ de Mars, côté duquel la Tour Eiffel n'est pas éclairée.
Et puis, plus nous nous approchions plus on devinait les couleurs.
Vous auriez vu les étoiles dans leurs yeux !
Et puis, Monsieur a décidé de pousser jusqu'au bout, et de monter sur la Tour Eiffel.
Voyant les yeux des filles je n'ai pas eu coeur à jouer les rabats-joie. Nous y sommes allés, je ne faisais pas la fière mais impossible de montrer mon inquiétude à ma grande après qu'elle m'ai dit "Maman je vais pleurer tellement je suis contente, c'était un rêve pour moi de monter à la Tour Eiffel "

Oui je le savais que c'était son rêve.

Oui j'avais prévu de l'emmener un jour, un jour où il ferait beau, une jour où il n'y aurait pas trop de monde, un jour...
Alors oui finalement pourquoi pas ce jour, ou plutôt ce soir.

Puis nous sommes allés écouter l'homme qui jouait juste en face du piano accroché à son vélo, peut être celui d'entre nous qui y croit le plus : une faiseur de bonne humeur, un fabricant de sourire.

Tour-eiffel-bleu-blanc-rouge-fluctuat-nec-mergitur

Hier soir, nous avons vu la Tour Eiffel qui avait enfilé sa tenue bleu, blanc, rouge, avec inscription sa devise "fluctuat nec mergitur" que nous avons pu expliquer aux filles.

Mais surtout nous avons vu des petites filles heureuses comme si elles avaient vu le Père Noël en personne.
Des petites filles aux yeux qui pétillent, qui ont des rêvent qui se réalisent et qui en ont encore des tonnes à faire.
Alors pour voir à nouveau ces yeux qui pétillent, nous devons être debout comme cette majestueuse dame de fer.