Allez savoir pourquoi c'est en traversant le bois à 6h du matin pour aller aller à la gare et partir en vacances qu'à ça m'a sauté aux yeux. 

Peut être le blanc qui ressort quand il fait encore un peu nuit.
Tout le long du chemin, des gobelets, des pots de yaourts, des papiers, des mouchoirs, des tickets ...
Mais comment font les gens pour balancer leurs merdes comme ça.
Il m'arrive évidemment d'avoir des papiers à la main, des mouchoirs pleins gentiment redonnés par les filles qui pensent visiblement qu'ils sont mieux dans mes poches quand dans les leurs, d'avoir une bouteille d'eau vide, un emballage de gâteaux terminés ... mais jamais je ne me suis dit "ah ben tiens si je le lâchais là où je suis, simplement en ouvrant ma main quand je marche pour le faire tomber ".
Et j'avoue ne même pas comprendre comment on peut se dire ça.
Je me suis engueulée une fois avec une vieille dame qui lâchait son ticket par terre en sortant du bus. Elle n'a pas aimé que je la prenne en flagrant délit, je n'étais qu'une "sale jeune qui n'a qu'à se mêler de ses affaires"
Bref, une vieille conne.
Il nous arrive de nous faire des petites sessions "ramassage de déchets sur les plages" avec les filles, on y trouve de tout, et là elles se rendent bien compte que "les gens sont sales dis donc".
Évidemment on a tous eu une serviette en papier qui s'est envolée et après laquelle on a couru sans jamais réussir à la rattraper, mais franchement vous arriveriez vous à partir de la plage en y laissant vos papiers alu, bouteilles vides et sachets de chips ?
Aujourd'hui, j'ai été contente de voir qu'à la plage un jeune homme faisait le tour des serviettes pour proposer des cendriers de plages, ainsi que des dérouleurs de sacs poubelles.
Une belle initiative mise en place par la région landaise.
Dommage qu'il faille ce genre d'actions pour faire réfléchir un peu les gens ...
Voilà c'était mon petit coup de gueule des vacances.