Voilà plusieurs mois que le parc et moi c'est une longue histoire.

Tous les jours après l'école, nous y allons. Très souvent au même par simplicité par habitude. Les filles y retrouvent leurs copains et copines et moi, quelques mamans.

Je ne peux pas dire que j'apprécie particulièrement le parc, mais je dois avouer qu'il est quand même plus agréable de prendre le goûter en exterieur (oui je goûte aussi du coup - merci les kilos en trop), qu'à la maison.

Que finalement c'est bien au parc que je les vois plus évoluer et grandir en "société" qu'à la maison. Evidemment elles jouent aussi à la maison, mais ça je connais et puis je peux faire autre chose en même temps. 

Au square, quand on y est ... on ne peut pas faire grand chose d'autre. on peut trainer sur son tel évidemment, passer par FB, Twitter et Instagram, liker quelques statuts, lire quelques articles en diagonales, et papoter encore et encore.. c'est bien notre activité principale j'avoue. 

square

Mais les enfants, eux, en profite pour se défouler, grimper, courir, faire des salades de feuilles, s'inventer des histoires, jouer à chat .. et tout ça ce n'est pas chez nous qu'ils le font. 

J'aime voir la tête de ma deuz quand elle aperçoit sa copine de square qui arrive, avec qui elle passe toujours de bons moments, ne se chamaille que très rarement, joue et grandit. Ma fille a une vraie vie sociale. 

Ma grande y retrouve plus de copains et copines, ils grandissent ensemble à l'école et au square. Maintenant, elle fait partie des oyens du square et non plus des petits. Elle a encore un peu de mal à tenir tête à ceux qui l'embêtent, je m'amuse à voir sa petite soeur la défendre. Ils se retrouvent à une petite bande, et jouent à des jeux auxquels il leur serait impossible de jouer chez qui que ce soit.

Alors non je ne vais pas dire que le square j'aime ça, oui j'ai toujours du mal à comprendre les mamans qui y vont avec des enfants qui ne marchent pas.

Mais c'est bien là que je les voir grandir, alors rien que pour ça et pour leur faire plaisir. Le parc et moi, une longue histoire ça restera !